(34) Votre évaluation: N/A Evaluer le produit

Disponible en conserve de 200g, 400g et 800g

  • Avec 65% de viande de veau et de canard de haute qualité et propre à la consommation humaine
  • Enrichi avec des carotes comme source naturelle de vitamine A
  • Sans gluten et sans céréales
  • Excellente acceptation

Les aliments humides ANiFiT au veau contiennent de la viande pure avec une consistance solide. En tant que nourriture complète pour chats, ils sont adaptés à une alimentation équilibrée et naturelle. La forte teneur en viande et l'ajout de légumes les rendent très savoureux et sains.

Conseils spécifiques
• Idéal pour varier avec d’autres menus ANiFiT.
• Comme snack, nous recommandons Piccolina, un plaisir de grignoter avec 87% de viande.

Meilleure façon de préparer la nourriture pour votre chat
• Sortir le contenu de la conserve avec une fourchette, former de petits morceaux, dissoudre le reste avec de l’eau chaude et le verser sur la nourriture.
• Servir de préférence de petites portions afin que la nourriture ne devienne pas sèche.

65% viande et abats* (54% veau + 26% canard + 20% abats), 30.5% humidité rajoutée (eau), 3% carottes, 1.3% minéraux, 0.2% taurine
* = foie et cœur de veau et canard

Composants analytiques
protéines brutes 10.6%, matières grasses brutes 6.6%, cellulose brute 0.4%, cendres brutes 2%, calcium 0.23%, phosphore 0.17%, humidité totale 80%, glucides (NFE/ENA/ELA) 0.4%, MEHK 3.7 MJ/kg / 88 kcal/100g
60 g/kg de poids corporel par jour

Les conseils d’alimentation sont seulement à titre indicatif. La quantité d'alimentation est recommandée par kg de poids corporel de l'animal par jour.
  • 100% déclarations transparentes
  • Préparation optimale et précautionneuse
  • Haute teneur en viande
  • Sans arômes de synthèse et colorants
  • Sans résidus hormonaux et antibiotiques
  • Sans matières premières provenant de l’équarrissage
  • Sans expérience sur les animaux ou transports inutiles

Article sur le sujet

Alimentation
Quelle nourriture votre chien devrait-il manger?
25.06.2018 de Paolo Zambianchi lisez ici